A Perpignan, le coronavirus a bridé le potentiel du vote RN

Par

La crise sanitaire a rendu dérisoires les résultats d’un premier tour surréaliste. Le cas de Perpignan nous aide tout de même à répondre à deux questions : à quel point l’épidémie de coronavirus a-t-elle nui à la sincérité du scrutin ? Et, dans la perspective du prochain vote, comment interpréter les rapports de force politiques dans les villes ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise sanitaire a rendu dérisoires les résultats d’un premier tour surréaliste. Demeurent deux questions : à quel point l’épidémie de coronavirus a-t-elle nui à la sincérité du scrutin ? Dans la perspective du prochain vote, comment interpréter les rapports de force politiques dans les villes ?