Médicaments: comment Servier a pesé sur l'administration

Par

Une soixantaine de notes confidentielles, écrites de la main de Jacques Servier, dévoilent les coulisses du lobbying pharmaceutique. Le patron du laboratoire suit à la loupe les débats de l'administration et l'on découvre un univers d’intrigues, d’influences et de règlements de comptes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une soixantaine de notes rédigées à la main sur des feuilles de classeur par le docteur Jacques Servier, fabricant du Mediator, restées secrètes jusqu’ici, dévoilent le fonctionnement du lobbying pharmaceutique. Écrites entre 1994 et 2002, elles ont été saisies lors d’une perquisition dans les locaux du groupe ordonnée par les juges du tribunal de grande instance de Paris chargés d'instruire l'affaire du Mediator. Ces notes confidentielles, que Mediapart a pu se procurer, constituent un matériau exceptionnel. Il révèle de l’intérieur les manœuvres du laboratoire pour défendre les prix et le statut de ses produits auprès des ministres et de l’administration.