«Gilets jaunes»: plusieurs recours contre le fichage des manifestants blessés

Par

En janvier, Mediapart rapportait que les services de santé avaient déclenché, lors de rassemblements des gilets jaunes, le dispositif SI-VIC, initialement prévu pour les situations d’attentat, permettant un fichage et un suivi des blessés. Le Conseil national de l’Ordre des médecins a saisi la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) et le ministère de la santé, et un gilet jaune a porté plainte pour fichage illicite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dispositif de fichage des blessés SI-VIC, utilisé lors des manifestations des gilets jaunes, est la cible d’un recours du Conseil national de l’Ordre des médecins ainsi que d’une plainte d’un manifestant, rapporte samedi 20 avril l'AFP.