Notre-Dame-des-Landes: la consultation du 26 juin validée

Par

Saisi par des collectifs opposés à la construction de l'aéroport nantais, le Conseil d’État a rejeté lundi 20 juin le recours demandant l’annulation du vote.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y aura bien une consultation sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes dimanche 26 juin. Saisi par des collectifs opposés à la construction du nouvel aérogare dans le bocage de Loire-Atlantique, le Conseil d’État a rejeté lundi 20 juin le recours demandant l’annulation du vote.

Plusieurs associations d’opposants au projet d’aéroport (Acipa, Cédépa, Attac 44, des agriculteurs expulsés) avaient déposé un recours contre le décret du 23 avril dernier organisant la consultation locale. Ils lui adressent trois principaux reproches : remettre en cause un projet déjà décidé par l’État, solliciter les électeurs sur une question biaisée, limiter le périmètre du vote au département de Loire-Atlantique. Mais le Conseil d’État juge que la consultation annoncée par François Hollande le 11 février dernier, quelques jours après une manifestation massive contre le projet, est légale et que les conditions sont réunies pour assurer la sincérité du scrutin.