Lyon, laboratoire d’une recomposition à droite toute

Par

Laurent Wauquiez et Marion Maréchal ont choisi la capitale des Gaules pour partir à la conquête d’une droite conservatrice, catholique et travaillée par les questions identitaires, qui ne se reconnaît pas dans Emmanuel Macron. Une lutte pour le leadership à la droite de la droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lyon (Rhône), envoyée spéciale.– Dans la salle du foyer des sœurs de Marie Auxiliatrice, dans le très chic 6e arrondissement de Lyon, une petite cinquantaine de personnes écoutent sagement le discours de Laurent Wauquiez. Ce lundi soir, pris dans la tornade médiatique après l’éviction de sa numéro 2, Virginie Calmels, le président de LR est venu assister à l’une des premières réunions publiques de Sens commun depuis l’arrivée de la nouvelle présidente, Laurence Trochu. Devant les sympathisants de ce mouvement issu de la Manif pour tous, Laurent Wauquiez déroule le discours attendu sur « les valeurs », « l’identité de la France » et la « culture chrétienne ».