Macron "déterminé" à "mener à son terme" la réforme des institutions

Par
Le calendrier parlementaire, qui a été bousculé en juillet par la tempête politique soulevée par l'affaire Benalla, sera fixé "fin août, début septembre", a-t-on indiqué lundi à l'Elysée, précisant que la détermination d'Emmanuel Macron à mener à son terme la révision des institutions était intacte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le calendrier parlementaire, qui a été bousculé en juillet par la tempête politique soulevée par l'affaire Benalla, sera fixé "fin août, début septembre", a-t-on indiqué lundi à l'Elysée, précisant que la détermination d'Emmanuel Macron à mener à son terme la révision des institutions était intacte.