Notre-Dame-des-Landes : l’Etat ne lâche rien

Par

Les services de l’État s’apprêtent à publier les arrêtés “loi sur l’eau” et “déplacement d’espèces protégées”, étape préalable au lancement des travaux de transfert de l’aéroport dans la campagne nantaise. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Suspension de l’écotaxe, renoncement à la taxe sur l’excédent brut d’exploitation, mais on ne lâche rien sur Notre-Dame-des-Landes. Après plusieurs semaines d’incertitude, les services de l’État s’apprêtent à publier les arrêtés “loi sur l’eau” et “déplacement d’espèces protégées”, étape préalable au lancement des travaux de transfert de l’aéroport dans la campagne nantaise. Ils sont attendus pour décembre, délivrés conjointement par souci de visibilité, et en même temps que la publication d’un nouveau calendrier d’actions.