Marchés publics: le ministre Kader Arif a été perquisitionné

Par et

L'enquête porte sur des marchés passés par le conseil régional de Midi-Pyrénées à une société dont les associés sont le frère, la belle-sœur ou les neveux du secrétaire d'État aux anciens combattants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu'ici, Kader Arif disait n'être « absolument pas » concerné par l'enquête judiciaire sur les sociétés de certains de ses proches, ouverte le 10 septembre à Toulouse (lire notre article). Il semble que la justice voie les choses un peu autrement.