Dans l’Hérault, LREM se divise déjà pour les municipales

Par Benjamin Téoule (Le D'Oc)

Manque de démocratie participative, difficultés à se situer pour les prochaines municipales à Montpellier, querelles de personnes… Dans l’Hérault, le mouvement d’Emmanuel Macron a déjà perdu de sa fraîcheur et de sa vitalité. Un constat que l’on retrouve dans plusieurs régions de France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une réunion qui laissera des traces au sein des « marcheurs » héraultais. La conférence sur le renouveau en politique organisée le 9 octobre par le comité du centre-ville de Montpellier avec comme unique intervenant Romain Subirats, ancien conseiller du président Philippe Saurel (DVG) à la métropole, n’a fait qu’amplifier les tensions au sein de la « macronie » locale. Cette fois-ci, la fracture semble imminente.