A Paris, Vincent Peillon conclut sa campagne entre espoir de surprise et baroud d'honneur

Par

Le député européen a tenu son premier et dernier meeting avant le vote de dimanche. Devant une modeste salle parisienne, il a appelé à démentir les sondages et « les diktats » médiatiques qui le donnent perdant derrière Hamon, Montebourg et Valls.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un premier meeting aux airs de dernier tour de piste. Le député européen Vincent Peillon a réuni ses partisans vendredi à Paris, en espérant créer « la surprise » dimanche lors du premier tour de la primaire du PS et de ses satellites. Un pari auquel peu de socialistes croient, tant il s’est engagé tard dans la primaire et a peiné à imposer ses propositions dans le débat.