Derrière la candidature de Marine Le Pen, un parti au bord de la faillite

Par


Marine Le Pen vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle alors que son parti est au bord du dépôt de bilan. Jean-Marie Le Pen pourrait récupérer en février ses 4,2 millions d’euros prêtés en 2017, ponctionnés sur la subvention publique annuelle du RN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et s’il y avait une autre explication à la candidature anticipée de Marine Le Pen à l’élection présidentielle ? La présidente du RN a profité de ses vœux à la presse, le 16 janvier, pour annoncer, deux ans et demi avant l’échéance, qu’elle se portait candidate pour 2022. Officiellement, il s’agit de pouvoir « se préparer » à « un projet d’unité nationale » et « de grande alternance pour remettre le pays sur pied ».