Clichy-sous-Bois : « La police n'est pas infaillible »

Par

Ce vendredi 20 mars, Me Daniel Merchat, l’avocat des deux policiers, a plaidé la relaxe de ses clients, jugés pour non-assistance à personne en danger après la mort de Zyed et Bouna. Il a dénoncé « la pensée conspirationniste » des familles et de leurs avocats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rennes, de notre envoyée spéciale.- Vendredi 20 mars 2015, au tribunal correctionnel de Rennes, c’était au tour de la défense des deux policiers jugés pour non-assistance à personne en danger de plaider. Après dix ans de bataille judiciaire, le parquet, qui s’est systématiquement opposé à la tenue de ce procès, a requis jeudi leur relaxe avec une argumentation rondement menée.