Mineurs étrangers: le Conseil constitutionnel valide l’usage de tests osseux

Par

Le Conseil constitutionnel a validé, jeudi 21 mars, le recours aux tests osseux pour déterminer l’âge de jeunes migrants, tout en reconnaissant que ces examens « peuvent comporter une marge d’erreur significative »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour les associations, la défaite est sévère. Dans une décision rendue jeudi 21 mars, les « Sages » estiment que le recours à des tests osseux aux fins d’évaluer l’âge de jeunes migrants est conforme à la Constitution.