Clearstream : la défense de Villepin

Par
En exclusivité, Mediapart publie le mémoire produit par les avocats de l'ancien Premier ministre afin de lui faire obtenir un non-lieu dans l'affaire Clearstream. Une violente charge contre les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, les policiers chargés de l'enquête et... Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Argumentaire destiné à convaincre ses lecteurs de l'innocence de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, le mémoire dont Mediapart révèle la teneur – et l'intégralité, consultable en PDF – tient pourtant davantage du réquisitoire que de la plaidoirie. Adressé, lundi 21 avril, par les avocats de l'ancien Premier ministre aux juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, ce document de 140 pages, au terme duquel Mes Luc Brossolet et Olivier d'Antin réclament un non-lieu en faveur de leur client, constitue, de fait, d'abord une violente charge contre les magistrats instructeurs, ni plus ni moins accusés d'avoir été instrumentalisés par Nicolas Sarkozy.