Réserve parlementaire: le système Gérard Collomb

Par Alexandre Léchenet (Mediacités Lyon)

Plus de 90 % de son enveloppe sur trois ans : l'ex-sénateur Gérard Collomb, devenu ministre de l'intérieur, s’est montré généreux à l’égard des maires sans étiquette et centristes qui soutiennent le (toujours) président du Grand Lyon… Gérard Collomb.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediacités-Lyon.-  Le 1er juin, François Bayrou annonçait la suppression de la réserve parlementaire dans le cadre de son projet de loi « rétablissant la confiance dans l’action publique ». Et il en profitait pour dénoncer « la dérive clientéliste » de ce dispositif. La réserve parlementaire est ce budget (130 000 euros par député et 150 000 euros par sénateur) dont dispose chaque élu pour subventionner selon son bon vouloir les collectivités ou associations de son choix.