Psychiatrie: un projet de loi oublie «le droit des malades»

Par
Les psychiatres et professionnels du «collectif contre la nuit sécuritaire» tiennent un grand meeting samedi 25 septembre pour alerter sur une réforme des soins sous contrainte qui sera débattue avant la fin de l'année au Parlement. Entretien avec la juriste Cécile Castaing.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils ne lâchent pas. Les professionnels de la psychiatrie réunis au sein du collectif contre la nuit sécuritaire (appelé aussi Groupe des 39) s'activent depuis presque deux ans pour «refuser les projets sécuritaires qui font du malade une personne qu'il faut enfermer».