Deux proches de Sarkozy en garde à vue

Par

Thierry Gaubert et Nicolas Bazire vont être entendus par le juge Van Ruymbeke dans le cadre du volet financier de l'affaire Karachi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, la justice campe à la porte de Nicolas Sarkozy. Deux des proches du chef de l'Etat ont été placés en garde à vue, a-t-on appris mercredi 21 septembre, et doivent être entendus par le juge Van Ruymbeke, en charge du volet financier de l'affaire Karachi. Il s'agit tout d'abord de Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur de 1993 à 1995 et témoin de mariage de Nicolas Sarkozy avec Carla Bruni, en 2008. Interpellé mercredi matin, il a aussitôt été placé en garde à vue tandis que des perquisitions étaient menées à son domicile et dans ses locaux professionnels.