MediapartLive: il faut sauver la presse, mais faut-il sauver le PS?

Deux grandes thématiques pour la soirée de rentrée sur Mediapart : l'indépendance de la presse, et la survie du Parti socialiste.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Libérez l’information !
Rachats de titres, journaux et télévisions, normalisation éditoriale, censure, pression des actionnaires, licenciements et mises au pas de rédactions… Mediapart s'associe avec Reporters sans frontières pour dresser un état des lieux dans le monde et en France d'une crise générale des médias qui favorise les razzias faites par des oligarques, des banques et des groupes industriels : lire ici l'enquête de RSF. Les citoyens sont les premières victimes de cette mainmise qui s'accompagne souvent d'une normalisation des titres.

  • 18h-18h50. Les oligarques font leur shopping dans le monde entier

Débat animé par Christophe Deloire (secrétaire général de RSF) et François Bonnet (Mediapart). Avec

Ali Amar, journaliste, co-fondateur et directeur de la publication du site marocain d'information et d'enquête LeDesk
Johann Bihr
, RSF Russie-Ukraine
Yasmine Kacha,
 RSF Tunis
Sami Kilic, journaliste turc du site Zaman France, qui a dû cesser ses activités
Julie Majerczak, RSF Bruxelles 
Atanas Tchobanov, journaliste bulgare du site Bivol.

  • 18h50-20h. En France, main basse sur l’information

Débat animé par Christophe Deloire (secrétaire général de RSF) et Edwy Plenel
1.- Ce qu’il se passe dans les rédactions. Avec
Aude Lancelin, licenciée de l’Obs pour motif politique.
Nicolas Vescovacci, réalisateur du documentaire sur le Crédit mutuel censuré par Bolloré lorsqu'il a pris le contrôle de Canal+.
Lilian Alemagna, président de la SDJ du quotidien Libération, racheté par Patrick Drahi.
Isabelle Roberts, co-fondatrice du site Les Jours, auteure avec Raphaël Garrigos du livre L’Empire – Comment Vincent Bolloré a mangé Canal+.

2.- Comment libérer l’information. Avec
Julia Cagé, économiste, auteure de Sauver les médias, capitalisme, financement participatif et démocratie.
Jean Stern, journaliste, auteur de Les Patrons de la presse nationale, tous mauvais.
Valentine Oberti, membre du collectif Informer n'est pas un délit.
Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart, auteur de Main basse sur l'information.
Maxime Lelong, co-fondateur du magazine numérique 8e Étage.

20h30-22h30. Les grands débats. Faut-il encore sauver le parti socialiste ?
Débat animé par Edwy Plenel et Mathieu Magnaudeix

  • 1.- Garder le parti, le quitter, le reconstruire… pour en faire quoi ?

Plusieurs invités, parlementaires, élus locaux, militants : ils soutiennent Macron, ont décidé de tourner la page, veulent se retirer de la politique ou soutiennent encore Hollande. Invités :
Grégory Blanc, premier fédéral du Maine-et-Loire.
Fanélie Carrey-Conte, députée PS de Paris.
Sarah Haddi, étudiante, s'est engagée au PS de Roubaix pour la présidentielle et l'a quitté en 2014.
Laurent Grandguillaume, député PS élu en 2012, opposé au cumul des mandats dans le temps, il a décidé de ne pas se représenter aux législatives. 
Un membre des « Jeunes avec Macron ».

  • 2.- Les électorats disparus du parti socialiste

Depuis 2012, le PS n'a connu qu'une longue série de défaites électorales. 
Invité : Frédéric Sawicki, professeur de science politique à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

  • 3.-  Le compromis ou la rupture ?

Deux invités :
Olivier Besancenot, ancien candidat à la présidentielle, fut le porte-parole du NPA.
Henri Weber, chargé des études à la direction du PS, vient de publier Éloge du compromis, chez Plon.

Rendez-vous mercredi dès 18 heures sur Mediapart.


Mediapart Live

Mediapart Live
par La rédaction de Mediapart
Mediapart Live
par La rédaction de Mediapart

À la Une de Mediapart

Santé — Reportage
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Syndicats
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Social
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Social — Reportage
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne