Transphobie: l’agression de Julia jugée au tribunal

Le suspect de 23 ans, accusé d’avoir porté des coups à Julia, jeune femme transgenre, fin mars à Paris, est jugé ce mercredi 22 mai. Il encourt jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son histoire est devenue emblématique du rejet, de la haine et de la violence que subissent au quotidien les personnes trans. Le 31 mars, en marge d’une manifestation contre le président algérien qui se tenait place de la République à Paris, Julia, 31 ans, a été violemment prise à partie par plusieurs personnes. D’abord agonie de commentaires humiliants, elle est ensuite ébouriffée, puis frappée, raconte Libération.