Europe 1 : le danger Bolloré, la complicité publique

Par

Vincent Bolloré est en passe d’arrimer Europe 1 à sa chaîne CNews, qui est devenue un instrument de propagande en faveur d’une fascisation des esprits. Cette opération, qui intervient après l’annonce du rapprochement TF1-M6, dessine le paysage sinistre d’un audiovisuel que la puissance publique abandonne aux puissances d’argent et à la droite radicale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De prime abord, on pourrait penser que la révolte de la rédaction d’Europe 1 contre son annexion par Vincent Bolloré n’est qu’une nouvelle illustration de l’interminable séisme que suscite depuis de nombreuses années la mainmise des milliardaires sur les grands médias français.