Plongée dans un hôpital étranglé par la gestion financière

Par Marianne Niosi

Délabrement des locaux, gardes de week-end non rémunérées, manque de personnel, soins administrés en fonction de leurs tarifs… Voilà le quotidien de l'hôpital Beaujon, à Clichy. La ministre de la santé avait promis une réforme du système de santé, qui s'est muée en simple feuille de route. Et mardi, la Cour des comptes en a remis une couche, sur la nécessaire « maîtrise des dépenses hospitalières ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les efforts de meilleure gestion et de réorganisation doivent être amplifiés », « l’ensemble des établissements hospitaliers doit s’engager dans des mutations indispensables ». Dans son rapport sur la Sécurité sociale rendu public mardi 17 septembre, la Cour des comptes consacre pas moins de 6 chapitres, sur 18, à l'hôpital. Sous l'angle, désormais habituel, de « la maîtrise des dépenses hospitalières ». Pourtant sur le terrain, l'hôpital est en souffrance. Et son bourreau connu : la financiarisation.