Discriminations

Le maire de Toulouse décerne ses bons et mauvais points de laïcité

« Les atteintes à la laïcité ne concernent plus la religion catholique. » Les propos du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc vendredi sur Twitter, en soutien à deux élus ayant assisté à une messe ceints de leur écharpe tricolore, ont ouvert une polémique dans une ville où les relations intercommunautaires faisaient jusqu'ici l'objet d'attentions particulières.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La laïcité à géométrie variable fait son grand retour. Mercredi 15 août, deux élus de la majorité municipale (LR) toulousaine, Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scorraille, ont assisté à Lourdes aux cérémonies catholiques célébrant l'assomption de Marie. Une traditionnelle « prière pour la France » à laquelle se trouvent de nombreux élus, venus de tous les coins du pays. Certains parmi eux portent leur écharpe tricolore (comme le note La Croix, dans ce récit des cérémonies), dont ces deux élus toulousains importants (l'un est premier adjoint, délégué à la culture et à la langue occitane, l'autre chargé de la démocratie locale et de la citoyenneté).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal