Faillite du Fonds Volter: Imad Lahoud en correctionnelle

Par
Avant de plonger dans l'affaire Clearstream, Imad Lahoud avait été impliqué dans la faillite du fonds Volter qui a laissé un trou évalué entre 30 millions et 45 millions d'euros. Il est jugé à partir de mercredi au côté de son beau-père, l'ancien patron du GAN François Heilbronner, pour «escroquerie aggravée».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Où l'on reparle d'Imad Lahoud. Après avoir été condamné en septembre dernier par la cour d'appel de Paris dans la sombre affaire Clearstream (il a écopé d'une peine de trois ans de prison dont 18 mois ferme, ainsi que d'une amende de 40.000 euros, et a formé un pourvoi en cassation), le mathématicien et escroc au renseignement fait son retour devant la justice. Il doit être jugé à partir de ce mercredi, au tribunal correctionnel de Paris, pour « escroquerie aggravée », « faux » et « abus de biens sociaux », au sujet de la faillite du fonds Volter.