Courbit, ou l'art de faire des affaires sous Sarkozy

Par

Comment, 240 millions d'euros en poche, l'ancien patron d'Endemol France, conseillé par Alain Minc et appuyé par quelques grandes fortunes françaises, commence à partir de 2007 à investir tous azimuts. Dans la production audiovisuelle, dans l'hôtellerie de luxe, dans des sites porno. Et surtout dans les secteurs affectés par la politique de déréglementation conduite par l'Elysée: l'énergie et les jeux en ligne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faire fortune !.. En ces temps de crise, d'effondrement de l'activité et d'explosion du chômage, il y a quelque chose de choquant à imaginer que d'immenses fortunes puissent se constituer. Pas seulement choquant, d'ailleurs, quelque chose d'inconcevable aussi. Alors que de nombreuses entreprises réduisent violemment la voilure, multiplient les plans sociaux, serrent les dividendes servis à leurs actionnaires, comment des fortunes colossales peuvent-elles prendre forme, comme si nous étions dans une période de prospérité, sinon de spéculation ou de bulle ? Cela dépasse l'entendement...