La comédie fiscale de Dany Boon: notre enquête vidéo

Par , et Antoine Guerre (Slugnews)

C’est peut-être l’un de ses meilleurs rôles. Dany Boon s’est construit depuis dix ans l’image d’un patriote fiscal, démentant avec constance se prêter au jeu de l’optimisation et de l’évasion ou avoir un quelconque lien avec les paradis fiscaux. Héritage, hedge funds aux Caïmans, résidences fiscales : une enquête vidéo produite par Mediapart montre une tout autre réalité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est peut-être l’un de ses meilleurs rôles. L’acteur, réalisateur et producteur français Dany Boon, qui trône régulièrement au sommet du palmarès des artistes français les mieux payés depuis l’immense succès de la comédie Bienvenue chez les Ch’tis (20 millions d’entrées), s’est construit ces dix dernières années l’image d’un patriote fiscal, démentant avec constance se prêter au jeu de l’optimisation et de l’évasion ou avoir un quelconque lien avec les paradis fiscaux.