Bouches-du-Rhône: le système Guérini ou le socialisme alimentaire

Jean-Noël Guérini (photo) a montré l'exemple en cumulant les présidences du département et de la fédération socialiste. Car ils sont une trentaine de responsables socialistes et chefs de section à être élus ou employés du conseil général des Bouches-du-Rhône! Etat des lieux d'un socialisme local où le clientélisme et le conflit d'intérêts ne gênent personne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Alors que l'empire Guérini vacille, son système se dévoile peu à peu. A une semaine de sa réélection programmée à la tête du conseil général des Bouches-du-Rhône, jeudi prochain, le socialiste Jean-Noël Guérini voit sa suprématie remise en cause. Le premier tour des élections cantonales a sonné comme un premier avertissement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal