Nuit debout crée la «Commune Saint-Nicaise» à Rouen

Par

À Rouen, le mouvement Nuit debout occupe l’église Saint-Nicaise, rebaptisée civilement « Commune Saint-Nicaise ». Sur cette occupation jugée illégale plane la menace d’une expulsion imminente. Peut-être parce qu’il s’agit là d’un contre-exemple de démocratie réelle impliquant des riverains du quartier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est pourtant le jour et la nuit. Mais le climat de violences entretenu par la presse locale à Rouen après la manifestation de jeudi 19 mai contre la loi sur le travail aura peut-être raison de la pacifique « Commune Saint-Nicaise ». Jeudi dernier déjà, vers 15 heures, le clocher transformé en beffroi par les « communards » autoproclamés a retenti à l’arrivée de voitures de la police nationale dans les rues adjacentes à l’édifice.