Face au variant Delta, le tracing sera décisif

Par

Si l’épidémie poursuit sa décrue en France, ce variant gagne du terrain dans les Landes et en Île-de-France. Cet été, la qualité du tracing doit être encore optimisée. La technique du retrotracing, elle, sera déployée partout au 1er juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Royaume-Uni, le variant indien Delta, plus contagieux, a désormais pris presque toute la place : il représente 91 % des tests séquencés dans le pays, selon le dernier rapport de Public Health England, l’agence de santé publique anglaise, en date du 18 juin. Outre-Manche, le nombre de cas positifs était toujours en hausse, de +31 % en une semaine. Le Portugal emprunte exactement le même chemin : depuis début juin, l’épidémie repart nettement et le variant Delta a été repéré dans 60 % des tests criblés à Lisbonne.