Congé paternité: le gouvernement opte pour une petite rallonge

Par

Malgré des propositions plus audacieuses, le congé paternité devrait passer de deux à quatre semaines au 1er juillet 2021. L’exécutif se dit partisan d’une nouveauté : sept jours obligatoires.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’annonce est venue d’Emmanuel Macron lui-même, ce mercredi, lors d’un déplacement au centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Longjumeau, dans l’Essonne : le congé paternité ou « d’accueil de l’enfant », accessible à tous les salariés et demandeurs d’emploi dont la conjointe vient d’accoucher, passera de deux à quatre semaines.