L'OPA du fils Sarkozy sur les Hauts-de-Seine

Par

Son entourage vante sa «maturité», son «charisme», sa «puissance de travail». Les médias se fascinent pour son «ascension éclair» et son «entrée fracassante» sur la scène politique, la presse people se régale pour la saga de la famille présidentielle. Mais Jean Sarkozy est-il plus qu'une bulle médiatique et qu'un fils bien né? Avec quelles compétences assure-t-il sa double casquette ? Quelle est son influence dans ce département clé ? Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«On ferme le robinet», explique-t-on dans l’entourage de Jean Sarkozy au conseil général des Hauts-de-Seine. «Jean ne répond plus à tout ce qui est portrait, il concentre ses sorties sur l’actualité du conseil général et les questions techniques. Il ne veut pas donner le sentiment qu’il tire la couverture vers lui.» Le fils du président aurait été, selon ses proches, «ébranlé» par les récents articles du Figaro et des Echos.