Pour la France insoumise, «Hamon va se retrouver dans une impasse»

Par

À quelques jours du second tour de la primaire du PS, Manuel Bompard, le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, livre son analyse. Il estime que Benoît Hamon, même s'il gagne la primaire, arrivera dans la campagne avec « des semelles de plomb » ; il compte combattre pied à pied les positions d'Emmanuel Macron ; et dénoncer la « mystification sociale » du Front national.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il se définit lui-même comme « chef d’orchestre » et « stratège ». Manuel Bompard a la trentaine et, docteur en mathématiques appliquées, travaille à Toulouse pour une start-up. Membre du Parti de gauche depuis sa fondation en 2008, Bompard a œuvré en 2012 sur les événements et les meetings. Troisième de la liste aux élections européennes dans le Sud-Ouest, emmenée par Jean-Luc Mélenchon, il est aujourd’hui son directeur de campagne. « Jean-Luc Mélenchon me l’a demandé, explique-t-il à Mediapart, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai juste vérifié que c’était possible avec mon emploi. »