Pourquoi nous cessons le travail

Par Des salarié·e·s de Mediapart en grève

Nous, salarié·e·s de Mediapart, nous déclarons aujourd’hui en grève contre la réforme des retraites. Nous cessons le travail pour nous consacrer à la mobilisation et pour casser le flux routinier des nouvelles, des enquêtes et des reportages. C’est un geste solennel en réponse à la violence autoritaire de l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous, salarié·e·s de Mediapart, nous déclarons aujourd’hui en grève contre la réforme des retraites imposée par le gouvernement. Nous cessons le travail pour nous joindre à la manifestation qui doit démarrer au moment où le projet de loi sera présenté en conseil des ministres. Nous refusons la transformation de notre actuel régime des retraites, aussi imparfait soit-il, en système à points qui réduira le niveau des pensions et reculera l’âge de départ de l’activité professionnelle. Ce nouveau dispositif serait bien plus inégalitaire et créateur d’insécurité, en particulier pour les travailleuses et travailleurs précaires.