La France bafoue les droits des «peuples autochtones»

Par

La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a rendu public, jeudi, un avis où elle appelle la France à reconnaître comme « peuples autochtones » les Kanaks de Nouvelle-Calédonie et les Amérindiens de Guyane. Ces populations subissent de graves violations de leurs droits fondamentaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le débat politique français – en particulier à l'approche de l'élection présidentielle– un thème revient régulièrement avec son lot de polémiques : la colonisation. Elle est parfois présentée comme un « partage de culture » ou au contraire comme un « crime contre l’humanité », à moins qu'il ne s'agisse d'un « crime contre l’humain ».