L’horaire d'un avion met à mal la défense de Tariq Ramadan

Par

Selon Libération, Tariq Ramadan serait arrivé en milieu de journée à Lyon, le 9 octobre 2009, date à laquelle il est soupçonné d’avoir commis un viol. Cet élément compromet sa ligne de défense.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un horaire d’avion qui risque de mettre en difficulté le théologien suisse Tariq Ramadan, mis en examen pour deux viols le 2 février. À quelle heure est-il vraiment arrivé le 9 octobre 2009 à Lyon, date à laquelle aurait eu lieu le deuxième viol ? En milieu de journée et non pas en fin d’après-midi, selon un dossier de réservation consulté par Libération et publié, vendredi après-midi, par le site d’informations Muslim Post. Tariq Ramadan a pris un vol en provenance de Madrid, sur la compagnie Iberia, dont l’arrivée était prévue à 11 h 15. Contacté par Libération, l’avocat du théologien, Me Yassine Bouzrou, affirme qu’il n’y a « aucun élément à ce sujet dans le dossier d’instruction ».