La Guyane entre en crise

Par

Samedi 25 mars, 37 organisations syndicales ont voté la grève générale à compter de lundi, malgré l’appel à « l’apaisement » et au « dialogue » lancé par le premier ministre Bernard Cazeneuve. Depuis jeudi, la Guyane est bloquée par des barrages routiers et un mouvement de colère sociale de grande ampleur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Guyane, de notre correspondante.-  Le feu couvait ces derniers mois sur le littoral guyanais. Jeudi 23 mars au matin, différents groupes, citoyens, syndicaux, patronaux ont convergé pour faire entendre à Paris leurs revendications d’ordre « sanitaire, économique, éducatif, sécuritaire, foncier et énergétique ».