Marion Briswalter

Journaliste indépendante résidant en Amazonie française. Particulièrement intéressée par les sujets qui questionnent les Hommes, leurs racines, l’économie et leur environnement. Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Macron laisse la Guyane amère

    Par
    Emmanuel Macron en visite dans le quartier de la Crik, à Cayenne, vendredi 27 octobre. © Reuters Emmanuel Macron en visite dans le quartier de la Crik, à Cayenne, vendredi 27 octobre. © Reuters

    La visite présidentielle en Guyane, six mois après une mobilisation sociale d’ampleur, est un « rendez-vous manqué »  pour certains membres du Kolectif Pou Lagwiyann dékolé, meneur de la contestation de mars-avril. Dans l’ouest du territoire, qui fit l’objet du premier jour de déplacement présidentiel, jeudi, les déceptions sont grandes.

  • Un accord de sortie de crise est signé en Guyane

    Par

    Le conflit guyanais s’est achevé en partie vendredi, à la veille du premier tour de scrutin de la présidentielle. Les quatre semaines de ce conflit social inédit ont totalement éclipsé la campagne et les appels au vote blanc se sont multipliés.

  • Guyane: de la crise sociale à la crise technocratique

    Par et

    En Guyane, le mouvement de contestation est scindé entre les partisans de la ligne dure, qui veulent poursuivre les barrages, et les adeptes du dialogue avec Paris. Pendant ce temps, dans la capitale, faute d'espace politique et d'interlocuteur légitime, le gouvernement échafaude avec peine des solutions techniques pour pallier dans l'urgence le manque d'infrastructures de ce territoire français en Amérique du Sud.

  • En Guyane, «on demande la considération et le respect»

    Par
    Davy Rimane © Capture d'écran Youtube Davy Rimane © Capture d'écran Youtube

    Entretien avec le syndicaliste Davy Rimane, l’un des leaders du collectif Pou Lagwiyann dékolé, alors que la situation se tend en Guyane avec les premiers affrontements entre manifestants et policiers, après deux semaines d'un mouvement qui appelle désormais au blocage total.

  • Après l'occupation de Kourou, la Guyane veut maintenir la pression

    Par

    Les membres du collectif Pou Lagwiyann dékolé, qui occupaient depuis mardi le centre spatial guyanais, ont mis fin à leur action. Le mouvement engage un tournant décisif alors que les socio-professionnels commencent à grogner. 

  • Guyane: la crise et le «vivre ensemble»

    Par

    Depuis que le premier rond-point a été bloqué à Kourou il y a onze jours, la crise guyanaise revêt une dimension inédite. Le territoire, habituellement éclaté, ne semble faire qu’un. Le gouvernement promet 1 milliard et «un travail à long terme», alors que le cahier de revendications ne cesse de s’épaissir.

  • Mobilisée, la Guyane attend Paris

    Par

    Des milliers d’habitants sont descendus mardi 28 mars dans les rues de Cayenne, de Saint-Laurent et le long des berges du Maroni. Mathias Fekl et Ericka Bareigts arrivent ce mercredi en Guyane.

  • La Guyane entre en crise

    Par

    Samedi 25 mars, 37 organisations syndicales ont voté la grève générale à compter de lundi, malgré l’appel à « l’apaisement » et au « dialogue » lancé par le premier ministre Bernard Cazeneuve. Depuis jeudi, la Guyane est bloquée par des barrages routiers et un mouvement de colère sociale de grande ampleur.