Marion Briswalter

Journaliste indépendante résidant en Amazonie française. Particulièrement intéressée par les sujets qui questionnent les Hommes, leurs racines, l’économie et leur environnement. Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Guyane: même remanié, le projet de la Montagne d’or ne passe pas

    Par
    Manifestation contre la Montagne d’or à Saint-Laurent-du-Maroni. © CG Manifestation contre la Montagne d’or à Saint-Laurent-du-Maroni. © CG

    Les promoteurs de la Montagne d’or ont amendé, vendredi 16 novembre, leur projet controversé de méga-mine dans la forêt amazonienne, pour tenter d’apaiser leurs détracteurs. « Ça ne change rien », répond à Mediapart l’ONG WWF, qui vient de publier un nouveau rapport critique sur l’extraction minière en Guyane.

  • Total autorisé à forer au large de la Guyane, malgré l’absence de débat public

    Par
    Une activiste de Greenpeace dénonce les forages en Guyane. © Reuters Une activiste de Greenpeace dénonce les forages en Guyane. © Reuters

    Le préfet de Guyane vient d’autoriser Total à réaliser cinq puits d’exploration pétrolière offshore à quelque deux cents kilomètres des côtes guyanaises. Des associations s’indignent de cette décision, en totale contradiction avec l’Accord de Paris et la loi Hulot pour la sortie des hydrocarbures.

  • Guyane: l’inquiétante mue du mouvement de 2017 en milice traquant les «illégaux»

    Par

    Le soulèvement citoyen progressiste de 2017 en Guyane vire en mouvement violent. Sous l’élan des Grands frères, bras musclé de la mobilisation, une quinzaine d’occupants « illégaux » d’une maison du centre-ville de Cayenne ont été sommés de partir en quelques heures.

  • En Guyane, la Montagne d’or a du plomb dans l’aile

    Par

    La commission nationale du débat public (CNDP), présidée par l'ancienne ministre Chantal Jouanno, a présenté vendredi matin à Cayenne ses « principaux points de vigilance » sur le méga-projet minier en Guyane. Et appelle à vite clarifier les mesures prévues « en matière de gestion des risques ».

  • Duel LREM / Insoumis pour la législative partielle en Guyane

    Par

    Après une campagne marquée par la présence intensive de Castaner et Mélenchon sur le terrain, les candidats de La République en marche et de La France insoumise émergent loin devant à l’issue du premier tour.

  • En Guyane, le mercure et le plomb enfin placés sous haute surveillance

    Par
    passage de sauts (rapides) périlleux sur le Maroni pour les pirogues de fret © MB passage de sauts (rapides) périlleux sur le Maroni pour les pirogues de fret © MB

    Alors que les villageois amérindiens de l’intérieur de la Guyane sont hautement menacés par les contaminations au mercure liées aux ravages de l’orpaillage, de nouvelles enquêtes révèlent de sévères expositions des populations au plomb. La contamination par les métaux lourds devient « un enjeu majeur pour la population de la Guyane ».

  • Macron laisse la Guyane amère

    Par
    Emmanuel Macron en visite dans le quartier de la Crik, à Cayenne, vendredi 27 octobre. © Reuters Emmanuel Macron en visite dans le quartier de la Crik, à Cayenne, vendredi 27 octobre. © Reuters

    La visite présidentielle en Guyane, six mois après une mobilisation sociale d’ampleur, est un « rendez-vous manqué »  pour certains membres du Kolectif Pou Lagwiyann dékolé, meneur de la contestation de mars-avril. Dans l’ouest du territoire, qui fit l’objet du premier jour de déplacement présidentiel, jeudi, les déceptions sont grandes.

  • Un accord de sortie de crise est signé en Guyane

    Par

    Le conflit guyanais s’est achevé en partie vendredi, à la veille du premier tour de scrutin de la présidentielle. Les quatre semaines de ce conflit social inédit ont totalement éclipsé la campagne et les appels au vote blanc se sont multipliés.

  • Guyane: de la crise sociale à la crise technocratique

    Par et

    En Guyane, le mouvement de contestation est scindé entre les partisans de la ligne dure, qui veulent poursuivre les barrages, et les adeptes du dialogue avec Paris. Pendant ce temps, dans la capitale, faute d'espace politique et d'interlocuteur légitime, le gouvernement échafaude avec peine des solutions techniques pour pallier dans l'urgence le manque d'infrastructures de ce territoire français en Amérique du Sud.

  • En Guyane, «on demande la considération et le respect»

    Par
    Davy Rimane © Capture d'écran Youtube Davy Rimane © Capture d'écran Youtube

    Entretien avec le syndicaliste Davy Rimane, l’un des leaders du collectif Pou Lagwiyann dékolé, alors que la situation se tend en Guyane avec les premiers affrontements entre manifestants et policiers, après deux semaines d'un mouvement qui appelle désormais au blocage total.