Vers un procès Tapie sans Tapie?

Par

La confirmation par l’épouse de Bernard Tapie que celui-ci est malade fait planer un doute sur sa présence au procès qui jugera le printemps prochain l’arbitrage frauduleux. Dans le volet civil de l’affaire, le parquet, de son côté, ne fait pas diligence pour récupérer les 404 millions d’euros indûment perçus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il s'agit d'un rebondissement d’ordre privé mais qui pourrait avoir une forte incidence sur les procédures au pénal comme au civil : Bernard Tapie est malade et il n’est pas certain qu’il puisse faire face à l’éventuel procès qui est prévu pour le printemps prochain.