Un an après le Grenelle, les associations repartent sur le sentier de la guerre

Par

Des associations qui avaient participé aux tables rondes du Grenelle de l'environnement, il y a un an, distribuent aujourd'hui les cartons rouges au gouvernement. Même si la loi Grenelle-1 a été adoptée en début de semaine à la quasi-unanimité des députés, ces ONG estiment que le compte n'y est pas et s'inquiètent des difficultés d'application du texte comme des négociations menées au niveau européen sur le «paquet» énergie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le vote à la quasi-unanimité de la loi Grenelle-1 par les députés semblait dégager un parfum d'union nationale, les associations écologistes délivrent une série de cartons rouges au gouvernement. L'Alliance pour la planète, coalition de 80 associations dont Greenpeace, WWF, Les Amis de la Terre, Sherpa..., tire un bilan critique de la politique environnementale de la France, près d'un an après les tables rondes du Grenelle de l'environnement.