Gilets jaunes: Philippe pour punir sévèrement l'agression de policiers

Par
Edouard Philippe a souhaité lundi que les agresseurs de policiers à moto lors de la sixième journée de mobilisation des "Gilets jaunes", samedi à Paris, soient punis avec sévérité et a appelé à la fin des violences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe a souhaité lundi que les agresseurs de policiers à moto lors de la sixième journée de mobilisation des "Gilets jaunes", samedi à Paris, soient punis avec sévérité et a appelé à la fin des violences.