Pour la tête du PS, le bal des apparatchiks

Par

Les candidats au poste de premier secrétaire déposent samedi leur texte d’orientation en vue du congrès d’avril. Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel seront candidats. Delphine Batho aussi, même sans les signatures nécessaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Seront-ils quatre ? Seront-ils cinq ? À quarante-huit heures du dépôt des candidatures pour le poste de premier secrétaire du PS, Delphine Batho, qui s’est portée candidate récemment, a vu son action en justice rejetée. La députée des Deux-Sèvres contestait les nouvelles règles mises en place par le parti pour pouvoir se présenter : avoir recueilli 5 % de signataires parmi les membres du Conseil national (le parlement) du parti. Jeudi en fin de matinée, l’ancienne ministre de l’environnement du gouvernement Ayrault a annoncé qu’elle ne rendait pas les armes, et qu’elle viendrait samedi déposer sa candidature, sans les signatures. Charge aux organisateurs du congrès de s’en dépêtrer, au risque, donc, qu’il n’y ait pas de femme dans la course. Le premier secrétaire par intérim, Rachid Temal, semble cependant avoir refermé la porte jeudi après-midi :