Gilets jaunes: Castaner maintient la pression policière

Par

Le ministre de l’intérieur a choisi d’équiper les policiers de « caméras-piétons » afin de poursuivre l’utilisation des lanceurs de balles de défense. À l’exception des hôpitaux de Paris, l’opacité reste de mise sur le nombre réel de blessés accueillis par les services de santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est évidemment un aveu, mais aussi un joker. En décidant d’équiper d’une « caméra-piéton » les policiers porteurs d’un lanceur de balles de défense (LBD) à compter de samedi, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a fini par admettre, implicitement, la dangerosité de cette arme, employée depuis deux mois face aux manifestants gilets jaunes.