Usul. Antisémitisme: la gauche est-elle complice?

Par Rémi Liechti et Usul

À trop vouloir défendre les « gilets jaunes » aujourd’hui, et les banlieues ou les luttes palestiniennes hier, les mouvements les plus à gauche se sont-ils montrés trop tolérants envers l’antisémitisme ? Répondre à cette question est difficile, la poser l’est tout autant.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

© Mediapart

À trop vouloir défendre les « gilets jaunes » aujourd'hui, les banlieues ou les luttes palestiniennes hier, les mouvements les plus à gauche se sont-ils montrés trop tolérants envers l’antisémitisme ?

Entre négligence coupable et calcul politique, des gens de gauche n'ont-ils pas fini par faire de l’hostilité contre les Juifs un non-sujet ?

Répondre à ces questions est difficile, les poser l’est tout autant.

☞ Suivez « Ouvrez les guillemets » sur TwitterFacebook et YouTube.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale