Olivier Besancenot: «Ça ne peut pas durer quatre ans comme cela»

Par
Depuis l'université d'été de la LCR, la dernière de son histoire avant la création du Nouveau parti anticapitaliste, Olivier Besancenot réaffirme «l'obsession de la lutte contre la droite» de l'extrême gauche. Il fait aussi le point sur la situation politique et commente la formation des nouveaux militants présents à Port-Leucate (Aude) et les échanges avec les militants de "la Ligue". Entretien audio.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Zen. Au "village vacances" de Port-Leucate, Olivier Besancenot enchaîne les parties de football sur la plage, les photos bras dessus bras dessous avec les militants et les réunions studieuses. L'université d'été de la Ligue affiche complet. Autour de 1.300 militants de la LCR et du Nouveau parti anticapitaliste sont réunis dans l'Aude. Au programme, ateliers de formation sur des thèmes "classiques" (stalinisme, marxisme, internationalisme, etc.) et réflexion sur la mise en œuvre du NPA, prévue lors d'un congrès fondateur en janvier.