Le N°1 du PS accuse Macron de trahison, réhabilite Hollande

Par
Le premier secrétaire du Parti socialiste s'est efforcé samedi de donner des raisons d'espérer à une formation laminée par les élections présidentielle et législatives de 2017 et débordée sur sa gauche par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le premier secrétaire du Parti socialiste s'est efforcé samedi de donner des raisons d'espérer à une formation laminée par les élections présidentielle et législatives de 2017 et débordée sur sa gauche par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.