Un ministre se paye un vol en jet privé à 116.500 euros pour sauver Haïti

Par

Pour aider à la reconstruction d'Haïti après le terrible séisme qui a ravagé l'île début janvier, la République française est prête à tout. Y compris à envoyer son ministre de la coopération et de la francophonie en jet privé – et au prix fort – pour qu'il participe, dans les Antilles, à la Conférence internationale des villes et régions du monde pour Haïti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour aider à la reconstruction d'Haïti après le terrible séisme qui a ravagé l'île début janvier, la République française est prête à tout. Y compris à envoyer son ministre de la coopération et de la francophonie en jet privé – et au prix fort – pour qu'il participe à la Conférence internationale des villes et régions du monde pour Haïti. Destinée à préparer la grande conférence des donateurs prévue la semaine prochaine aux Nations unies, celle-ci s'est tenue le 23 mars dernier sous le soleil de Fort-de-France, en Martinique.