La Parisienne Libérée : « Le sens du vent »

Par

Chaque semaine, La Parisienne Libérée chante l'actualité. Aujourd'hui : la mystérieuse « dynamique » de l'entre-deux tours et la pénible incertitude.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.



LE SENS DU VENT
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

[citation F. Namias - JT France 2 édition de 20h - 23.04.12]
« insuffisant pour l’emporter, mais après il y a ce qu’on appelle la dynamique (…) c’est insuffisant mais attention, arithmétique ne rime pas avec politique, il y a aussi la dynamique »

On a beau estimer
Ajuster tous les paramètres
Tenter de se rassurer
Jusqu’à en devenir malhonnête
On a beau s’entraîner
Au grand jeu du report des voix
On peut pas s’empêcher
De se dire que le compte n’y est pas

Heureusement
Il y a le facteur magique
Bien plus marrant
Que la vieille arithmétique
Le sens du vent
Sur un doigt prophétique
Heureusement
Qu’il y a la dynamique !

A force de calculs
Et d’hypothèses en projections
Il n’est plus une virgule
Qui échappe aux spéculations
On arrive à chaque fois
Et quelle que soit l’opération
Au fait qu’on ne sait pas
Qui va gagner les élections

Heureusement
Il y a le facteur magique
Bien plus marrant
Que la vieille arithmétique
Le sens du vent
Sur un doigt prophétique
Heureusement
Qu’il y a la dynamique !

Au fil des additions
Et retranchements corrélatifs
Grâce aux pondérations
Avoisinant nos objectifs
Une décimale perdue
Miraculeusement retrouvée
Et l’oracle a élu
Celui pour qui l’on va voter

Heureusement
Il y a le facteur magique
Bien plus marrant
Que la vieille arithmétique
Le sens du vent
Sur un doigt prophétique
Heureusement
Qu’il y a la dynamique !

On a tant combiné
Le pourcentage des résultats
Qu’on en vient à douter
De l’existence des candidats
Tout semble si probable
En même temps que fort douteux
Ça devient insupportable
De se dire qu’il y a peut-être une chanc’ sur deux
Que…

[citation N. Sarkozy - Discours de Cernay - 25.04.12]
« Le jour où vous faites tomber toutes les frontières, tous les cadastres, tous les droits de propriété, à ce moment là qu’est-ce qui reste? La force, la force pour faire respecter l’espace vital qu’on ne vous reconnait pas par le droit. Voilà pourquoi j’ai entendu le message de nos compatriotes. Qu’est-ce qu’ils nous disent? Faites attention  »