Pourquoi la dynamique Mélenchon peut se poursuivre

Par Usul et Thibault Jeandemange

Le candidat de La France insoumise ambitionnait de « fédérer le peuple ». Ce ne sera pas pour cette fois, mais il est probable que son équipe et lui n’ont pas fait que bouleverser le jeu électoral et ont amorcé une dynamique nouvelle dans certaines parties du corps social.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

YouTube

Caricaturable et bon client, Jean-Luc Mélenchon a focalisé sur lui l'attention et les attaques lors des derniers jours de la campagne pour le premier tour de l'élection présidentielle. S'il ambitionnait de « fédérer le peuple », ce ne sera pas pour cette fois, mais il est probable que lui et son équipe n'ont pas fait que bouleverser le jeu électoral et ont amorcé une dynamique nouvelle dans certaines parties du corps social, estiment le vidéaste Usul et le chercheur en sciences politiques Thibault Jeandemange.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale