A Rennes, le préfet s’acharne contre un militant du Front de gauche

Par

Accusé par le préfet d’être un « meneur activiste », Hugo Melchior a été « interdit de séjour » une nouvelle fois dans le centre de Rennes, jeudi de 7 heures à 24 heures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le nouveau préfet d’Ille-et-Vilaine, Christophe Mirmand, récidive. Déjugé par le tribunal administratif qui a suspendu, lundi, son arrêté visant à interdire durant 15 jours le centre-ville à Hugo Melchior, un enseignant de Rennes 2, le préfet a pris un nouvel arrêté d’interdiction contre lui pour ce jeudi 26 mai, de 7 heures du matin à minuit.