Didier Motchane, contempteur des sociaux-démocrates «virés libéraux»

Par

Didier Motchane, cofondateur du CERES et du PS lors du congrès d’Épinay en 1971, revient sur la situation politique après l’élection d’Emmanuel Macron. Il reste fidèle à son diagnostic, selon lequel la nation est l’espace à privilégier pour une activité civique susceptible de peser sur le cours de l’Histoire. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ancien ministre et candidat à la présidentielle, Jean-Pierre Chevènement est devenu une figure politique connue du grand public. Cela n’a pas été le cas des compagnons qui ont cofondé avec lui, en 1966, le Centre d'études, de recherches et d'éducation socialistes (CERES). Certains d’entre eux, comme Didier Motchane, ont pourtant joué un rôle essentiel dans l’animation de ce groupe de militants, devenu un courant incontournable des équilibres internes du parti socialiste, dont ils ont participé à la refondation en 1971 à Épinay.