Le dernier acte des aventures de la loi OGM s'est joué mercredi 25 juin à l'Assemblée nationale, en toute fin de débat sur le projet de loi sur la responsabilité environnementale. Les députés ont voté un amendement interdisant de considérer comme confidentielles toute une série d'informations sensibles concernant les organismes génétiquement modifiés : caractéristiques générales, nom et adresse de l'exploitant et du demandeur, lieu de l'utilisation, évaluation des risques pour l'environnement et la santé publique...